Patrimoine

Mettre en valeur le patrimoine remarquable existant, agricole, industriel et urbain

Le territoire qui nous occupe sur le Pays de France recèle un patrimoine bâti très riche, qui reste souvent à reconvertir et à valoriser. Sur la page «  CARMA Pays de France > Territoire du projet » nous avons recensé un certain nombre de productions agricoles emblématique de ce territoire. Mais, à proximité de Paris, l’activité n’était pas seulement agricole; exploitation des carrières de gypse (plâtre), briqueteries, blanchisseries au bord du Croult et du Petit Rôsne, bourreliers, tonneliers, charrons, etc., qui travaillaient pour une clientèle locale mais aussi souvent parisienne.

Certains éléments de ce patrimoine bâti ont disparu, certains ont été transformés (transformation d’un ancien moulin à Gonesse en logements), d’autres sont à l’abandon.

1. Revaloriser le patrimoine comme facteur de rayonnement

Patrimoine agricole

Anciennes fermes, moulins, distilleries, sucreries… Le patrimoine agricole est riche et souvent inexploité. Il peut retrouver une destination agricole ou para-agricole (ateliers de transformation), voire touristique ou culturelle.

À titre d’exemples, à Garges les Gonesse trois moulins ont ainsi été construits le long du Croult. Les céréales sont alors la base de l’alimentation. Les moulins Fossard et des Paillards (ou Le Grand Moulin) ont été vraisemblablement construits au 12e ou 13e siècle. Le moulin des Menées (ou Le Petit Moulin), implanté entre les deux, est plus récent et date du 14e ou 15e siècle. A Gonesse on comptait au moins cinq moulins…

Une partie du Moulin des Paillards, Impasse des Moulins, à Garges les  Gonesse. Ce bâtiment mériterait une rénovation et une reconversion.

Patrimoine artisanal et industriel

La désindustrialisation du pays, la création d’unités de production de plus en plus grandes, souvent externalisées, continuent à détruire les petites entreprises artisanales locales, et laissent vacants de nombreux bâtiments. 

Sur l’image ci-contre un jeune entrepreneur va rénover un bâtiment artisanal pour y installer une brasserie de bière locale.

Ancienne menuiserie à Groslay, toute proche de la gare, désaffectée. Elle va être reconvertie par un jeune entrepreneur en brasserie locale.

Que vont devenir ces anciens bâtiments industriels ou artisanaux  à Groslay, à côté de la gare ? Ils font l’objet d’un permis de démolition et d’un permis de construire.

2. « Action Coeur de Ville »

L’Etat a lancé un plan national « Action Coeur de Ville » qui vise 222 villes pour des actions de revitalisation sur 5 ans. La ville de Gonesse a été retenue pour mettre en place ce plan.

« Premier créateur d’emploi dans notre pays, le commerce est au coeur de l’activité économique de nos centres villes. C’est aussi un lieu de vie et d’échange, un service de proximité essentiel, et le symbole même du lien social quotidien dans nos territoires. »

Ce plan national ne vise pas seulement la revitalisation des commerces des centre-villes, mais aussi la réhabilitation des bâtis anciens, la création d’espaces de travail collaboratifs, la reconversion d’édifices patrimoniaux, le développement de « projets alimentaires territoriaux ».

Les actions « coeur de ville » lancées par l’État / source Ministère de la cohésion des territoires

3. Faire des centres villes des laboratoires du «Vivre ensemble»

Voir les propositions du Conseil de Développement de la Métropole du Grand Paris sur les centres villes.

4. Relier les projets en cours ou potentiels en créant des parcours culturels ou touristiques.

5. Lancer des « appels à concepts » pour les friches urbaines et d’activités (voir expériences allemandes) et densifier des îlots de reconquête.